Un « plus gros pénis »? Attention à certaines méthodes!

Il y a beaucoup de publicités d’agrandissement de pénis sur internet, en particulier sur les sites pornographiques. Dans certains cas, ils promettent d’augmenter le pénis jusqu’à 5 et 7 cm au moyen de comprimés, pompes à vide, rallonges, etc… Commençons par parler de la taille du pénis « normal ». La plupart des pénis que nous examinons en consultation sont tout à fait normaux, même si beaucoup d’hommes consultent à ce sujet. La société moderne, et en particulier les films, ont lié la taille du pénis à la virilité du mâle; dans la plupart des cas, la taille du pénis flasque varie entre 8 et 13 cm et en érection entre 13 et 18 cm. Pénis en dessous de 7,5 cm ne sont pas communs et sont donc étiquetés de micro-pénis.

Les pilules pour agrandir le pénis ne fonctionnent pas, et il n’y a aucune preuve scientifique de leur efficacité.

Les agrandisseurs de pénis qu’utilisent habituellement les chirurgiens peuvent obtenir une augmentation de la taille du pénis de 1-2 cm après une utilisation prolongée.

Les pompes à vide permettent de remplir le pénis avec du sang veineux par aspiration provoquant une érection artificielle; nous les prescrivons également après la chirurgie du cancer de la prostate pour provoquer une stimulation sanguine. Le patient doit mettre un anneau à la base du pénis pour éviter la perte de sang des corps caverneux. Cette bague doit être retirée dans les 20-30 minutes maximum pour éviter des blessures importantes au pénis. Les exercices avec la pompe à vide ont pour but de réaliser des étirements du pénis mais n’ont pas de véritable allongement de celui-ci.

Les étirements continus du pénis par des exercices (jelquing) peuvent avoir un effet minime après une longue période d’exercice.

En résumé, aucune technique non chirurgicale n’a jusqu’à présent donné la preuve d’un allongement efficace.

En ce qui concerne la chirurgie, la technique la plus couramment utilisée est la section du ligament suspensif du pénis qui « tient » le pénis de l’os pubien à sa partie interne qui est celle qui est introduite dans la région pelvienne. Dans de nombreux cas, les patients présentent également des graisses infrapubiennes qui leur conseillent de faire une liposuccion. En fait, le pénis ne s’allonge pas, il « sort » de l’abdomen. Une autre technique qui peut compléter cette chirurgie est une scrotoplastie, car certains patients présentent des scrotums à forte peau qui tend à cacher une partie du corps du pénis.